Entró en vigor un « nuevo » tratado de libre comercio entre México y Costa-Rica

Este tratado que entró en vigor el primer de julio 2013, completa los tratados firmados el año anterior con los otros países de América Central: El Salvador, Guatemala, Honduras y Nicaragua para homogeneiza y ampliar las relaciones entre México y centro américa.

El primer tratado firmado con Costa-Rica data de 1995. Desde la fecha muchos cambios aparecieron en las economías y era tiempo de actualizar las relaciones.

CEN

Croatie: 28 ème membre de l’Union Européenne

Le 1er Juillet 2013, dans quelques minutes, l’UE intégrera un nouveau membre.
Ce pays indépendant depuis 1991, a tout autant souffert de la crise mondiale que les membres de la UE et de la zone euro. Avec un chômage de 18%, une dette de 60% du PIB et en récession depuis 2009, la Croatie n’intègre pas l’union dans les meilleures conditions.
Si le monde entier souffre, se réunir et s’associer est le meilleur moyen pour améliorer sa situation économique et se défendre dans un monde toujours plus concurrentiel.

LDG

Seria buena y sana la situación económica en Argentina ?

Tres “conflictos” o cambios de actitud refuerza las inquietudes sobre el país. Primero el viejo conflicto con Inglaterra reapareció sobre las islas Malvinas (pertenecen a Inglaterra pero Argentina las quiere recuperar). Mas que las islas, existe recursos petróleos importante para quien controla la zona. Segundo la nacionalización de la empresa de petroleo YPF (filial de Repsol : empresa española) para controlar mejor la extracción y la búsqueda de petroleo. La razón : la factura de energía subió mucho en Argentina el año anterior. Por fin la nueva ley (abril 2012) que impide a los argentinas sacar dinero en dólar con su tarjeta de débito cuando viaja fuera de Argentina (para evitar la fuga de divisas, da un señal fuerte sobre la poco confianza en el peso argentino y nos hace remorar los años (1999,2000 y 2001…)

Esos tres cambios en la política argentina enseña que el país esta confrontado, como muchos, a problema financiero y busca a recuperar posibles ingresos sin bajar sus gastos o subir los impuestos.

Pero su actitud agresivo con algunos países europeos podría debilitar su posición al nivel internacional y asustar a los inversionistas y empresas a invertir en este país. Y en esta época de crisis las inversiones y la confianza son mas que necesarias para no conocer mas dificultades…

 

Damien Le Papillon

CEN

L’UE et les USA s’accordent pour reconnaître mutuellement leurs «opérateurs fiables»

À la suite d’une décision de reconnaissance mutuelle, les opérateurs fiables agréés de l’Union européenne et des États-Unis profiteront d’une diminution des coûts, de procédures simplifiées et d’une plus grande prévisibilité dans leurs activités transatlantiques. L’Union européenne et les États-Unis d’Amérique ont officiellement accepté de reconnaître mutuellement leurs opérateurs fiables, permettant ainsi à ces entreprises de bénéficier de contrôles accélérés et de formalités administratives allégées au moment du dédouanement. Il est important de souligner que cette reconnaissance mutuelle renforcera la sécurité des importations et des exportations en permettant aux autorités douanières de concentrer leurs efforts sur les véritables zones à risque.

Il existe actuellement quelque cinq mille entreprises autorisées en tant qu’opérateurs économiques agréés (OEA) au sein de l’Union européenne, et ce chiffre est en constante augmentation. L’Union européenne et les États-Unis sont des partenaires commerciaux stratégiques dont le montant des importations et les exportations se chiffrait à près de 500 milliards € en 2011. La décision prise aujourd’hui permettra d’améliorer encore les débouchés commerciaux et favorisera la fluidité des mouvements de marchandises des deux partenaires, sans compromettre les niveaux élevés de sécurité de part et d’autre de l’Atlantique. Cette décision commune sera mise en œuvre dès le 1er juillet 2012.

 

En vertu de cet accord, l’Union européenne et les États-Unis reconnaîtront mutuellement leurs opérateurs agréés. Les opérateurs économiques agréés de l’Union bénéficieront d’avantages lorsqu’ils exporteront vers le marché américain, et l’Union accordera la réciprocité aux membres agréés du partenariat douanes – commerce contre le terrorisme (US Customs-Trade Partnership Against Terrorism – C-TPAT).

La reconnaissance mutuelle des programmes de partenariat avec les entreprises évite la prolifération de normes incompatibles et promeut l´harmonisation des procédures et des pratiques douanières dans le monde entier.

 

Source : http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=IP/12/449&format=HTML&aged=0&language=fr&guiLanguage=fr